Campagne 2016

Son absence vous fait mal?

La perte d’un être cher est peut-être une des expériences les plus éprouvantes qui soit. Quelle qu’en soit la cause (séparation, divorce, décès) le vide laissé par la perte d’une personne aimée génère une panoplie d’émotions, plus intenses les unes que les autres. La négation, la colère et la tristesse profonde sont des réactions habituelles à la suite d’une perte significative. Toutes ces émotions fortes font partie du processus du deuil, un passage nécessaire pour parvenir à notre nouvelle réalité et apprendre à s’y adapter.

Notre façon de réagir à un deuil dépend de nombreux éléments. La nature et la qualité du lien avec la personne disparue influencent l’intensité de nos réactions. La perte d’un être cher, la fin d’une relation amoureuse, l’ado qui quitte la maison en conflit avec ses parents, une fin de vie, une maladie subite, un accident mortel ou un suicide, toutes ces situations généreront des réactions variables selon le cas et selon les personnes touchées.

Souvent, l’impression de ne pas être compris dans notre peine et nos réactions, face à la perte d’un être cher, peut amener un sentiment de solitude et de souffrance. Dans le cas d’un décès, le tabou du deuil dans la société en général et le silence autour de la mort rendent cette épreuve encore plus lourde à porter.

COMMENT UN THÉRAPEUTE CONJUGAL ET FAMILIAL PEUT VOUS AIDER?

Le thérapeute conjugal et familial (T.C.F.) est un professionnel formé spécifiquement pour comprendre et traiter les difficultés familiales et relationnelles. C’est l’expert de l’évaluation et du traitement psychothérapeutique des dynamiques relationnelles.

Le T.C.F. est un professionnel de la santé mentale et des relations humaines, détenteur de diplôme universitaire de niveau maîtrise et d’une formation spécialisée en thérapie conjugale et familiale de plus de 1 000 heures. C’est un professionnel hautement qualifié, reconnu par système professionnel et digne de confiance.

De nombreuses études scientifiques démontrent l’efficacité de la thérapie conjugale et familiale dans le traitement d’une grande diversité de problématiques, telles que des problèmes de comportement chez l’enfant, le manque de communication au sein du couple et la détresse liée aux problèmes chroniques de la santé. D’autres études affirment que la thérapie conjugale et familiale est toute indiquée pour traiter des troubles de santé mentale, incluant la dépression, les troubles d’humeur, les dépendances, les troubles alimentaires et la schizophrénie.

La thérapie conjugale et familiale peut être brève (deux ou trois mois), de moyenne ou de longue durée (six mois ou plus). La durée de la thérapie s’appuie sur une évaluation de la problématique relationnelle de la famille et sur une proposition d’intervention soumise à la famille et acceptée par celle-ci. Si la famille le désire, le T.C.F. et les parents peuvent s’entendre sur un nombre prédéterminé de rencontres. Le thérapeute conjugal et familial peut vous rencontrer individuellement, en couple ou en famille, ou peut parfois vous offrir une combinaison de configurations selon vos besoins.

QUAND CONSULTER?

Lorsque le couple ou la famille est déstabilisé par une crise ou un évènement, il peut être pertinent de consulter sans tarder un T.C.F. Il peut être également pertinent de consulter un T.C.F. en prévision d’un grand changement dans la famille, tel qu’un mariage ou l’arrivée d’un enfant, afin de mieux vous préparer à cette transition de vie.

Pour obtenir des références ou pour consulter le répertoire des membres exerçant en pratique autonome, consultez le site de l’Ordre au www.otstcfq.org ou téléphonez au 514 731 3925 ou sans frais au 1 888 731 9420.